Facebookaccessibilité - screen reader

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce site web utilise un certain nombre de cookies pour gérer, par exemple, les sessions utilisateurs.

Rappel : contexte du projet

Territoire d’expérimentation

Composé de 16 communes de 200 à 4 200 habitants, le territoire est à la fois rural par sa faible densité (67 hab/km2) et périurbain par les flux qu’il génère en terme de déplacements vers les pôles économiques d’Aix-en-Provence, Pertuis et Cadarache.
La Communauté Territoriale Sud Luberon compte au total 24 411 habitants (INSEE, 2014), 28% ont moins de 25 ans et 19,5% ont 65 ans et plus.

Mob carte contexte territoire

Description projet

Enjeu/besoin

Le projet «Partage libre de vos Excursions/des Déplacements Gagnants pour l'Environnement » (PLE/DGE) est porté par COTELUB. Dans un souci environnemental et d'efficacité, il cherche à augmenter le taux de remplissage des véhicules en misant à la fois sur le covoiturage de courte distance et sur l’autostop organisé. Ces deux outils répondent à des besoins différents :

  • Pour le covoiturage, ce sont des trajets planifiés, réguliers, adaptés à un public adulte (actifs, retraités).
  • L’autostop pour des trajets spontanés, qui ne nécessitent pas d’organisation préalable, adapté à un public jeune.

Le projet veut favoriser le changement de comportement en faisant appel à la conscience citoyenne des habitants et offrir des solutions de mobilité faciles d’accès à des personnes non-motorisées ou sans permis.

Expérimentation

Le projet PLE/DGE s’articule autour de 3 dispositifs complémentaires :

  • Le premier axe concerne l'autostop organisé avec Rezo Pouce à destination des jeunes et des séniors avec des objectifs multiples : rassurer, démocratiser, dynamiser.
  • Le deuxième axe concerne le covoiturage dont le public cible serait des actifs afin d'assurer les déplacements pendulaires domicile-travail à des points de rencontre spécifiques.
  • Le troisième axe baptisé «Troc Trajets», se veut également être vecteur de lien social au sein des villages et consiste à faire des lieux phares des villages des espaces de promotion physique des différentes solutions de mobilité à disposition des habitants du territoire.

Autostop organisé : mise en place de Rezo Pouce

Présentation

Rezo Pouce est le premier réseau d’autostop organisé de France. Il concerne essentiellement les jeunes à partir de 16 ans et les personnes en situation de précarité de mobilité. Il leur permet de rencontrer des personnes pouvant répondre à leurs besoins, notamment pour trouver des covoitureurs réguliers pour rejoindre leurs destinations.

Cibles d'usagers par catégorie

Le dispositif vient en complément des transports en commun dans les zones où ils ne peuvent répondre à l’ensemble de la demande en déplacements. Le partage d’expérience entre les territoires adhérents depuis 2012 a abouti à un système qui donne de bons résultats. Aujourd’hui, près de 2 000 communes proposent ou vont proposer ce service gratuit dans toute la France.

Mise en place du dispositif à COTELUB

La mise en place de Rezo Pouce s'est déroulée en 3 grandes étapes (décrites ci-après) de janvier à septembre 2019.

Décider des lieux d’implantation des arrêts de janvier à juin 2019

Pour définir la localisation des arrêts, il faut prendre en compte les autres solutions de mobilité présentes sur le territoire afin que toutes soient complémentaires les unes des autres (transports en commun, accessibilité piétonne et vélo existante…) ; Repérer les points générateurs de déplacements (villages voisins, lycées, administrations, maisons de retraites, équipements sportifs, zones d’emploi, lieux culturels…) ; Respecter certains critères : axe de circulation fréquenté, au plus proche des habitations, sans entraver la circulation motorisée, de façon accessible à pied…
L’implication des élus locaux a été indispensable à cette phase pour COTELUB. En tant qu’experts de leurs communes, ils sont effectivement les plus à même de définir les meilleurs lieux pour accueillir les « arrêts sur le pouce ». Le délai de mise en place s’explique par le fait qu’il a été nécessaire de rassembler 16 arrêtés municipaux, indispensables pour autoriser l’implantation de panneaux sur le territoire.

Sur l’ensemble du territoire intercommunal, 62 arrêts ont été prévus sur les 16 communes. Depuis septembre 2019, une quarantaine d’entre eux sont opérationnels. L’implantation de ces premiers panneaux a été prise en charge par COTELUB qui a fait appel à la société Signaux Girod pour la fabrication et la pose des panneaux.
La localisation des arrêts est visible sur la page dédiée à COTELUB du site de Rezo Pouce. Le reste des arrêts se met en place progressivement :

  • Par les mairies qui ont décidé de faire installer les panneaux par leurs propres services techniques.
  • Après la prise d’un arrêté par le Conseil départemental pour ceux qui concernent la voirie dont la gestion leur revient.

Organiser les inscriptions avec du personnel formé

COTELUB a décidé que les inscriptions physiques à RézoPouce se feraient dans les mairies du territoire. Une personne référente et formée s'occupe de l'inscription. Néanmoins, la grande majorité des inscriptions se font par internet, directement sur le site de Rezo Pouce.

Communiquer et animer le réseau localement

Depuis septembre 2019 :
90% de la réussite du projet repose sur la communication. Elle doit être cohérente et régulière. En ce sens, Rezo Pouce fournit aux collectivités adhérentes un panel de supports très utiles pour donner une image sécurisante, jeune et dynamique au dispositif.

Le public qui est principalement ciblé correspond avant tout aux jeunes, non-motorisés et/ou sans permis, dans la tranche d’âge 16-25 ans. C’est aussi la cible que privilégie Rezo Pouce dans les documents de communication que la société nous met à disposition.

Animations

COTELUB a dans un premier temps communiqué sur la mise en place du dispositif dans la lettre d’information de la Communauté de communes.

COTELUB a ensuite présenté le dispositif au DD Festival de Cadenet le 12 octobre 2019. Les premiers panneaux ayant été posés quelques jours avant cette date, ce fût l’occasion de communiquer en direct avec la population.

COTELUB a enfin inauguré le dispositf Rezo Pouce a le 5 décembre 2019 à Villelaure en présence de nombreux élus représentant les communes.

Mob Presse RP

Covoiturage : aménagement de points de rencontre

Le deuxième volet du projet PLE/DGE porte sur l’aménagement de points de rencontre de covoiturage dans les villages de COTELUB. Il s’agit de développer le covoiturage en commençant par les trajets les plus simples à réaliser : depuis un même village vers une même zone d’emploi.

Afin d’identifier les lieux les plus propices à accueillir ces points de rencontre de covoiturage, la Communauté de communes s’appuie sur un travail réalisé en 2017 dans l’ensemble des communes du territoire. Trois des sites identifiés font par ailleurs l’objet d’une étude menée en parallèle du projet PLE/DGE et qui porte sur la faisabilité de réaliser 3 Pôles d’Échanges Multimodaux à Cadenet, La Tour d’Aigues et Mirabeau.

Cotelub Info

Voir toutes les lettres d'info

Restez informé(e) de l'actualité de votre Communauté de communes en vous inscrivant à la lettre d'information