Places en crèche, comment s'annonce la rentrée 2017?

You are here

Daphné Martinez, coordinatrice Petite Enfance à Cotelub, nous en dit plus sur l’attribution des places en crèche, ainsi que sur les initiatives mises en place pour les familles n’ayant pas obtenu de places pour septembre 2017.

Tout d’abord, où en sommes-nous de l'obtention de places en crèche ?
À ce jour, 193 enfants ont une place pour septembre 2017. Notre nombre de places en équivalent temps-plein sur les 6 structures d’accueil est de 159.

Concrètement, comment s’organisent ces attributions ?
En tant que crèches intercommunales, nous devons remplir des structures d’accueil selon un quota par communes, la date de pré-inscription et la composition homogène des sections par crèche. C’est un travail qui demande dix semaines de coopération entre les crèches, la coordinatrice petite enfance et les familles. Durant ce laps de temps, les directrices contactent les familles pour proposer une place selon leur souhait. Les familles ont ensuite un délai de réflexion à respecter. Il arrive malheureusement que les familles modifient leur demande initiale (passer d’une place de 5 jours à 3 jours par exemple). Dans ce cas-là, cela nous oblige à revoir nos plannings et contacter d’autres familles pour faire le complément. Il s’agit de l’optimisation maximale d’occupation des crèches.

Comment ça se passe pour les parents qui n'ont pas de place?
A la mi-juin, la coordinatrice petite enfance informe les familles qu’elles n’auront pas de place pour la rentrée 2017. Elle propose ensuite de les contacter en février prochain, pour savoir si elles souhaitent confirmer leur demande de place pour 2018-2019.

Qu'est-ce que vous avez prévu pour eux ?
Pour la deuxième année, avec les animatrices du Relais parents Assistantes Maternelles (RpAM), nous invitons les familles à la rencontre des assistantes maternelles. Ces rencontres auront lieu le samedi 24 juin au Transfo, à La Tour d’Aigues, en matinée. Une invitation personnelle leur sera adressée dans les plus brefs délais. Les rencontres parents-assistantes maternelles sont une sorte de « speed dating » en quelque sorte.

Comment se déroule ce type de rencontres ?
Ces rencontres, totalement libres, permettent aux parents et aux assistantes maternelles d’établir un premier contact à la salle du RpAM, mais aussi de faire connaissance avec les animatrices, de connaitre leur rôle, et de découvrir le lieu d’accueil.

Quel est le but de cette initiative ?
Le but est de ne pas laisser tomber les familles et faire la promotion du rôle des animatrices du RpAM qui, en plus de l’animation, peuvent venir en soutien des familles et des assistantes maternelles lors de l’établissement du contrat employeur-employé (nouveau statut des parents pour ce mode de garde). En septembre, nous savons très bien qu’il y aura encore des petites modifications, mais il n’est pas question de laisser les familles dans le flou et sans organisation pour la rentrée à venir. Nous avons des pré-inscriptions quotidiennement, ce qui fera surement des heureux à ce moment-là.

Position: 
5