Les rencontres franco-allemandes continuent

You are here

Les rencontres franco-allemandes continuent

Cet été, grâce notamment à Cotelub, qui finance le secteur jeune du centre de l’Aiguier, 10 Français (entre 15 et 18 ans) du territoire et 10 Allemands se sont rendus visite pour la 4e année consécutive. Une expérience culturelle instructive où les jeunes choisissent eux-mêmes les thèmes abordés ainsi que les activités.

Une semaine chez l’un, une semaine chez l’autre. La garde partagée franco-allemande mise en place avec la maison des jeunes de Berlin se déroule plutôt bien. Benjamin Bilbaut, 44 ans, coordinateur du secteur jeune au centre social d’Aiguier, le confirme : « Au départ, quand on annonce à un jeune qu’il va partir une semaine en Allemagne, ça fait pas forcément rêver. Mais une fois là bas, ils adorent ! »

Avant de recevoir leurs voisins germaniques, les adolescents se regroupent régulièrement au Transfo pour choisir une thématique. Cette année, ils optent pour « Sur les traces des Huguenots », ces Français protestants en conflit avec les catholiques pendant les guerres de religion au XVI siècle.

Les Allemands (et les Français) ont pu ainsi découvrir sur place cette période historique, ainsi que le territoire, de plusieurs façons. « Ils ont descendu la Sorgue en kayak, visité Mérindol, le château d’If à Marseille (3500 Huguenots y étaient enfermés)... Pas mal d’activité liés à la ruralité, à la nature », explique Benjamin. Enfin, ils ont complété leur apprentissage par l’écoute des récits passionnants du regretté Jean Mathiot.

Une semaine avant, ce sont les Français qui avaient débarqué à Berlin, métropole de 3,5 millions d’habitants, fourmillante d’Histoire avec un grand H. « Les premiers jours, il faut d’abord apprendre à se connaître. Alors ils étudient un peu la langue », précise le coordinateur. Ensuite, ils enchainent les visites : Porte de Brandebourg, Checkpoint Charlie ou encore le musée de la République Démocratique Allemande (RDA). Un dialogue, un échange, qui chaque année, permet à ces jeunes Européens de mieux se connaître, de bâtir des relations nouvelles, tout en faisant tomber les murs linguistiques et culturels.

NB : ces rencontres sont le fruit d’un travail sur le territoire impliquant plusieurs acteurs : L’OFAJ (l'Office Franco allemend pour la Jeunesse), le Conseil Régional, le Centre Social l’Aiguier, le Secteur Jeunes et la MFR.