Actualités

You are here

Un an après, le Pôle Environnement convainc les plus sceptiques

Un an après, le Pôle Environnement convainc les plus sceptiques

Le Pôle Environnement vient de fêter son premier anniversaire. D’octobre 2016 à octobre 2017, plus de 1160 tonnes de déchets verts, 1300 tonnes de gravats, 750 d’encombrants, ou encore 570 de bois y ont été déposées. Une vraie réussite qui a convaincu les plus sceptiques, dont Francis Arnaud, un habitant de la Tour d’aigues de 70 ans, patron de l’entreprise de peinture en bâtiment DAC Arnaud.

Une journée des métiers pour fédérer les énergies

Une journée des métiers pour fédérer les énergies

La « Journée des métiers et des savoir-faire » a eu lieu le 18 novembre à la salle des Ferrages de la Bastidonne. La manifestation s'est déroulée autour de 3 axes : ateliers de l'emploi, tables rondes dédiées aux filières d'activités et échanges avec les entrepreneurs du territoire, en collaboration avec COTELUB. Un rendez-vous auquel a participé Jean-Christophe Noël, un entrepreneur, au parcours atypique, de 50 ans.

Un café du commerce pas comme les autres

Un café du commerce pas comme les autres

Les « Cafés du Numérique » se sont déroulés le 4 décembre dans l’espace coworking de COTELUB. Thibaut Cornu, conseiller à la Chambre de Commerce et d’Industrie (C.C.I.) du Vaucluse a proposé d’aider les commerçants à mieux gérer les outils offerts par Internet, afin d’être plus visibles et efficaces sur la toile.

2017 : année de transition, 2018 : année de cohésion

2017 : année de transition, 2018 : année de cohésion

Nous avons passé notre première année à 16 communes (avec CADENET et CUCURON), nous apprenons à nous connaitre.
Nous avons dû mettre en place une nouvelle représentativité tout en maintenant la continuité des projets déjà lancés et en organisant les transferts de compétences voulus par la loi NOTRe. Un très bel événement participatif a aussi marqué cette année.

La jeunesse du territoire se mobilise pour aider les Antilles

La jeunesse du territoire se mobilise pour aider les Antilles
Depuis mi-octobre, l’animateur territorial de 47 ans, Bruno Labat, mène avec une quinzaine de jeunes du territoire une action de solidarité, afin de venir en aide à la jeunesse de l'île de Saint-Martin, aux Antilles. Pour le moment, plus de 1000 euros ont été collectés, et l'on peut encore participer à la collecte.

Combien vous coûtent vos déplacements au quotidien ?

Selon la distance que vous parcourez chaque jour pour aller de chez vous à votre lieu de travail ou d’étude, le budget que vous consacrerez à votre mobilité quotidienne varie.

Coûts des déplacements quotidiens : la marche

Mode de déplacement privilégié sur les courtes distances, la marche est aussi le plus économique et le plus accessible.

La marche est le premier mode de déplacement que nous maîtrisons et également celui que nous utilisons tout au long de notre vie. Sur des distances modestes, celles que l'ont parcours en restant au sein d'un village par exemple, elle reste ultra-compétitive par rapport à tous les autres modes de déplacement.

Coûts des déplacements quotidiens : le vélo

Madame Lambert habite à 9 km de son lieu de travail et s’y rend chaque jour avec son vélo. Elle l'a acheté en 2013 au prix de 600 €.
220 jours par an, elle pédale pour aller et revenir de son travail et son compteur affiche 3 960 km à la fin de l’année.
Elle s’est équipée de sacoches, d’un antivol en U, d’un gilet haute visibilité, d’un casque, d’un écarteur de danger, de gants et de vêtements imperméables.

Coûts des déplacements quotidiens : le Vélo à Assistance Électrique

Madame Martin habite à 11 km de son lieu de travail et s’y rend chaque jour avec son Vélo à Assistance Électrique (VAE).
Elle a acheté son vélo en 2013 au prix de 2 149 € qu’elle recharge 6 fois par mois.
220 jours par an, elle pédale pour aller et revenir de son travail et son compteur affiche 4 840 km à la fin de l’année.
Elle s’est équipée de sacoches, d’un antivol en U, d’un gilet haute visibilité, d’un casque, d’un écarteur de danger, de gants et de vêtements imperméables.

Coûts des déplacements quotidiens : le bus

Les abonnements TransVaucluse

La formule la plus économique reste l’abonnement annuel[1] (pour une meilleure lisibilité nous ne considèrerons que l’abonnement en zone 2 qui permet de voyager sur tout le réseau). L’hypothèse retenue est d’avoir un usage quotidien avec 2 voyages par jour (1 aller-retour).

Pages