La mobilité sur le territoire de Cotelub

You are here

2015 : afin d’améliorer l’offre de mobilité, Cotelub a lancé un questionnaire auprès des habitants du territoire.
A travers cette enquête, Cotelub souhaitait :
- Connaître les habitudes de déplacement des différents groupes d’usagers de notre territoire
- Comprendre les raisons qui influencent le choix du mode de déplacement,
- Faire émerger des leviers pour un changement de certaines habitudes de déplacement.

1er décembre 2016, la première réunion sur le thème de la mobilité et des transports a eu lieu en présence d’élus, des maires et de partenaires de Cotelub. Celle-ci a permis de dresser un premier état des lieux  et d’échanger notamment avec M. Jean-Yves PETIT, Vice-Président du Conseil Régional et Président de la régie régionale de transports et M. Maurice LOVISOLO, Vice-Président du Conseil Général de Vaucluse. Les premiers retours sur l’enquête mise en place sur le territoire ont été discutés et notamment les remarques concernant les arrêts jugés peu nombreux ou les problèmes de fréquences de passage de Bus.
Un tour d’horizon des solutions disponibles a été fait, incluant les propositions nouvelles comme le covoiturage initié et développé par ZAPT : un site de covoiturage et d'information sur le transport et mobilité sur le Pays d'Apt et plus largement sur le territoire du Vaucluse. De nouvelles pistes de réflexion ont été ouvertes, elles permettront avec la poursuite, jusqu’au 31 janvier 2015, du questionnaire « Transports et Mobilité » et après analyse des résultats,  de mettre en place des actions spécifiquement conçues pour les habitants du territoire.

Amélioration de la mobilité sur notre territoire
Après avoir lancé une consultation publique sur la mobilité, Cotelub a retenu la proposition du bureau d’études Inddigo de Montpellier pour l’élaboration d’un schéma de mobilité rurale à l’échelle intercommunale. L’objectif étant de proposer une amélioration des transports à partir de 2017. Cette assistance spécialisée doit permettre :

  • d’améliorer l’information et la communication sur l’ensemble des services de Transports en Commun existants ;
  • d’échanger avec l'ensemble des acteurs de la région : Conseil Régional, Conseil Départemental, intercommunalités limitrophes, prestataires Transports, sur la fréquentation des lignes (LER – TER), les horaires et la tarification;
  • d’encourager et d’organiser le recours aux modes de déplacements alternatifs à la voiture individuelle ;
  • de créer des pôles d’échanges (arrêts de Transports Collectifs, aires de covoiturage,…) ;
  • d’expérimenter des solutions locales pour répondre aux petits trajets et faciliter la liaison aux pôles d’échanges ;
  • de déployer un réseau de bornes de recharge électrique cohérent avec les territoires limitrophes…

Cette recherche de solutions de mobilité adaptées est capitale pour le développement de nos communes. Les enjeux sont de maintenir et développer l’attractivité de notre territoire, garantir à chacun l’accès aux services, réduire les inégalités en terme de déplacement et préserver la qualité environnementale de nos communes en limitant « le tout voiture ».